Connexion

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Analyses et Actualités

Crises au Moyen-Orient - Perspectives et solutions: intervention de Jean-Sylvestre Mongrenier

FEMO

Jean-Sylvestre Mongrenier, le 8 juillet 2016

Le régime iranien, « grand perturbateur » régional

De prime abord, le thème de cette table-ronde pose la question de savoir s’il faut parler de crises au Moyen-Orient. Le terme est très en deçà de la réalité. La région est sous la menace d’une déflagration générale, une guerre de tous contre tous, centrée sur le théâtre syro-irakien, avec des répercussions géopolitiques jusqu’en Europe. Plusieurs guerres se superposent sur ce théâtre, certes, mais la complexité des événements ne doit pas occulter un facteur central : le rôle central du régime chiite-islamique, « grand perturbateur » régional.

Lire la suite...

Bahreïn : 35 ans de relations tumultueuses avec l’Iran des mollahs (Première partie)

Par Nader Nouri

Le 4 janvier, le Royaume de Bahreïn rompait ses relations diplomatiques avec Téhéran, quelques jours seulement après la rupture des relations entre ce-dernier et l’Arabie saoudite. De nombreux commentateurs ont qualifié cette décision du gouvernement bahreïni comme simple acte de solidarité avec Riyad qui avait vu son ambassade à Téhéran et son consulat à Meched mis à sac et incendiés par des éléments liés au régime iranien, suite à l’exécution d’un membre du clergé chiite saoudien accusé d’avoir  « fomenté un complot contre le Royaume ». Or, les raisons profondes de cette rupture entre Manama et Téhéran remontent bien aux premières années de la prise du pouvoir par Khomeiny et ses mollahs en Iran, après la révolte antimonarchique des années 1978-1979.

Lire la suite...

Table ronde avec la presse

Peut-on concilier économie et droits de l’Homme en Iran ?

IMG 1870

Le 21 juin 2016, la FEMO parrainait une table ronde organisée par le Comité de Soutien aux Droits de l’Homme en Iran (CSDHI) au Sénat français autour du thème suivant : « Bilan des droits de l’Homme en Iran et de la crise en Syrie ». D’éminents opposants et journalistes syriens et iraniens en exil furent invités à discuter de la situation des droits humains (après l’accord nucléaire) – en particulier de la liberté d’expression – et du rôle du régime iranien dans le conflit syrien. C’est à cette occasion que M. Ahmad Kamel, conseiller de presse de la délégation syrienne de l’opposition dans les négociations sur la Syrie, M. Rasoul Asghari, journaliste iranien en exil et ancien Rédacteur en chef des nouvelles politiques du Journal iranien Sarmayeh (le Capital), et M. Behzad Naziri, ancien journaliste iranien et membre de la commission des affaires étrangères du CNRI, sont venus rappeler certains aspects de la réalité iranienne, trop souvent occultés par l’ouverture économique promue par le régime des mollahs depuis près d’un an. Lors de cette rencontre, modérée par Mme Simin Nouri (du CSDHI), tous ont en effet appelé à une plus grande sensibilisation de l’opinion publique, qui ne devrait pas oublier le caractère dictatorial du régime de la République islamique. 

Lire la suite...

Table ronde au Sénat français sur la situation en Iran

DSC 0108 02À l’initiative de la FEMO fut organisée une table ronde au Sénat français, le mercredi 18 mai 2016, sur le thème « Iran : les obstacles structurels et financiers un an après l’accord sur le nucléaire ». Au cours de cette table ronde - à laquelle des journalistes ont également participé - , des représentants des entreprises et des ambassades étrangères à Paris, MM. Alejo Vidal-Quadras, l’ancien vice-président du Parlement Européen et fondateur du Comité international pour la recherche de la justice (International Committee In Search of Justice/ISJ) ainsi que Mohammad Amin, analyste et chercheur-associé à la FEMO, ont présenté leurs analyses de la situation interne en Iran près d’un an après la signature de l’accord sur le programme nucléaire de Téhéran et cinq mois après la levée des sanctions internationales.

M. Alain Neri, sénateur du Puy-de-Dôme (Auvergne-Rhône-Alpes) et secrétaire de la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, a inauguré cette table ronde en souhaitant la bienvenue aux participants et en soulignant l’importance d’une conférence comme celle-ci et de l’échange de points de vue sur la situation au Moyen-Orient en général, et sur l’Iran en particulier.

Lire la suite...

Ce que Washington ne comprend pas au sujet de l’Iran

Les responsables politiques ne parviennent pas à comprendre la manière d’opérer du système politique iranien

Par Lincoln P. Bloomfield et Jr. Ramesh Sepehrrad*

Le 31 mai 2016

Lincoln P. BloomfieldOccultée par une campagne présidentielle américaine tumultueuse, l’une des préoccupations majeures en politique étrangère – la future attitude des Etats-Unis envers l’Iran – se trouve à un tournant. Dans un discours prononcé en septembre 2013, à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président Obama déclarait : « si nous pouvons régler la question du programme nucléaire iranien, cela sera une étape majeure dans la longue voie vers de nouvelles relations, des relations fondées sur les intérêts et le respect mutuels. » Toutefois, les déclarations du Guide Suprême Ali Khamenei et les mesures prises par les autorités iraniennes, qui font suite à l’accord signé en Juillet 2015, ne montrent que peu de signes d’une plus grande reconnaissance des intérêts américains.

Lire la suite...