Connexion

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

Analyses et Actualités

Présidentielle en Iran : quel impact sur l’économie ?

Présidentielle en Iran : quel impact sur l’économie ?

i2 2116197b

Par Mohammad Amin*

Sur les six candidats à la présidentielle retenus (sur plus de 1600) par le Conseil des gardiens sous les ordres du « guide suprême », la dispute principale a eu lieu entre les deux favoris : Hassan Rohani au turban blanc, le président sortant qui a occupé les plus hautes fonctions de sécurité durant plus d’un quart de siècle et Ebrahim Raïssi au turban noir, juge ayant prononcé le massacre de milliers de prisonniers politiques, homme-clé de l’appareil judiciaire depuis 1980, et à la tête d’une des plus grandes fondations économico-religieuse du monde, Astan-e Qods Razavi.

Lire la suite...

L’emprise des gardiens de la révolution sur l’économie iranienne paralyse ce pays*

L’emprise des gardiens de la révolution sur l’économie iranienne paralyse ce pays*

nouri400

Par Nader Nouri

Un peu plus d’un an après la levée des sanctions économiques internationales liées au programme nucléaire militaire du régime iranien, de nombreuses entreprises occidentales, notamment européennes, attirées par le potentiel d’ « un marché de 80 millions d’habitants », se sont ruées vers le soi-disant « eldorado » iranien. Mais faire des affaires et surtout investir dans ce pays, s’est avéré plus compliqué que ce que l’on imaginait au départ.

Lire la suite...

Crises au Moyen-Orient - Perspectives et solutions: intervention de Jean-Sylvestre Mongrenier

FEMO

Jean-Sylvestre Mongrenier, le 8 juillet 2016

Le régime iranien, « grand perturbateur » régional

De prime abord, le thème de cette table-ronde pose la question de savoir s’il faut parler de crises au Moyen-Orient. Le terme est très en deçà de la réalité. La région est sous la menace d’une déflagration générale, une guerre de tous contre tous, centrée sur le théâtre syro-irakien, avec des répercussions géopolitiques jusqu’en Europe. Plusieurs guerres se superposent sur ce théâtre, certes, mais la complexité des événements ne doit pas occulter un facteur central : le rôle central du régime chiite-islamique, « grand perturbateur » régional.

Lire la suite...

Bahreïn : 35 ans de relations tumultueuses avec l’Iran des mollahs (Première partie)

Par Nader Nouri

Le 4 janvier, le Royaume de Bahreïn rompait ses relations diplomatiques avec Téhéran, quelques jours seulement après la rupture des relations entre ce-dernier et l’Arabie saoudite. De nombreux commentateurs ont qualifié cette décision du gouvernement bahreïni comme simple acte de solidarité avec Riyad qui avait vu son ambassade à Téhéran et son consulat à Meched mis à sac et incendiés par des éléments liés au régime iranien, suite à l’exécution d’un membre du clergé chiite saoudien accusé d’avoir  « fomenté un complot contre le Royaume ». Or, les raisons profondes de cette rupture entre Manama et Téhéran remontent bien aux premières années de la prise du pouvoir par Khomeiny et ses mollahs en Iran, après la révolte antimonarchique des années 1978-1979.

Lire la suite...